samedi 3 octobre 2015

L'esclave du vampire - Susan Krinard #75


Date de sortie : 01/07/15
Editions : Harlequin
288 pages


Résumé :


A peine vêtue, enchaînée sur le marché aux esclaves, Trinity tente d’oublier les regards des hommes qui passent devant elle. En aucun cas elle ne doit négliger sa mission : devenir la servante d’un maître vampire haut placé et obtenir des informations sur la situation politique de la citadelle. Pourtant, lorsque Arès, l’un des hommes les plus puissants de la ville, fait monter les enchères pour l’arracher aux griffes d’un de ses comparses, réputé pour les tortures qu’il inflige à ses esclaves, elle sent son cœur chavirer. Aura-t-elle la force et le courage de trahir cet homme si fort, si bienveillant à son égard ?

La note de Maud et son avis :



Trinity Ward est une Dhampir, elle est issue d'une union entre sa mère humaine et un père vampire. Soldat pour l'enclave, elle va accepter de rejoindre la citadelle des Opirs à Erebus sous couverture afin de devenir l'esclave d'un Nocturne et pouvoir organiser la résistance.

Arrivée dans la salle des enchères, elle va espérer devenir la servante d'un maître puissant, ce qui lui permettrait, par ses privilèges, d'accéder à des informations importantes. La beauté de la jeune femme ne laissera aucun nocturne indifférent. Un duel entre deux anciens ennemi va s'engager : Arès, un maître bon et respectueux concerné par les émotions humaines et Palémon, odieux personnage totalement conscient de sa supériorité et qui maltraite en toute impunité ses esclaves. Arès remportera la victoire ce qui déclenchera la fureur de Palémon qui n'en restera pas là.

Ce vampire, qui est désormais son maître, n'a rien d'un être froid et sans cœur. Il semble être vraiment concerné par le bien être de ses esclaves. Elle va rapidement réaliser que le charme d'Arès ne la laisse pas indifférente, qu'elle souhaiterait plus que tout succomber au désir qui s'enflamme en sa présence mais seule la favorite du maître, Cassandra, à le droit de partager sa couche. Malgré la bienveillance attendrissante de son maître, elle ne doit pas perdre de vue sa mission première. Comment réagira Arès quand il découvrira la trahison de la belle Trinity ?

Extrait :

En découvrant la femme qui occupait la cellule du milieu, Arès eut bien du mal à cacher sa stupéfaction - et pas seulement à cause de sa beauté.
D'après le panneau suspendu au-dessus de sa cellule, c'était une femme de vingt-neuf ans en bonne santé et sans défaut physique. Le panneau indiquait aussi qu'elle avait reçu une bonne éducation : elle parlait couramment l'opir et plusieurs langues anciennes. Ses cheveux, d'un châtain tirant sur le roux, lui arrivaient aux épaules et ses yeux marron étaient cerclés de vert.
Elle le regardait avec assurance, comme si sa quasi-nudité et la tristesse de la situation ne l'affectaient pas. En général, les esclaves vendus aux Enchères étaient honteux et terrifiés.
Pas elle.
Arès posa son menton sur son poing. Il était venu aux Enchères parce que dame Roxana l'avait convaincu d'acquérir de nouveaux esclaves pour ne pas attirer l'attention sur lui. En effet, il appréciait la solitude et n'apparaissait en société que lorsque c'était nécessaire pour préserver son statut.
Subitement, ce rituel lui sembla beaucoup moins vain qu'il ne s'y attendait.
Il fit signe à Daniel qui se tenait derrière son fauteuil. La plupart des autres Maîtres et Seigneurs étaient venus avec plusieurs esclaves qui se tenaient à leur disposition en cas de soif soudaine. Lui-même contrôlait assez ses pulsions pour ne pas courir ce risque. Comme les philosophes qu'il admirait, il croyait aux vertus de la discipline.
- Du vin ! ordonna-t-il.
Daniel disparut quelques instants, puis revint avec une bouteille de cabernet que produisaient les vignes d'Arès, au Nord de la Citadelle. Le serviteur remplit un verre en cristal et le lui tendit.
- Que penses-tu d'elle, Daniel ? demanda Arès.
- Elle est très belle, seigneur. Allez-vous placer une enchère ?
Les autres Maîtres et Seigneurs observaient les esclaves pour tâcher de déterminer lesquels leur seraient les plus utiles. La plupart des Opirs avaient tendance à acheter les humains les plus séduisants et il était évident que la femme de la cellule centrale avait attiré l'attention générale.
Arès fut surpris de s'apercevoir que ses courbes alléchantes et son parfum, qui s'échappait par la grille d'aération de sa cellule, avaient éveillé sa part la plus primitive. Il ne demandait qu'à goûter son sang, qui sentait le vin et les fleurs sauvages.
Daniel le connaissait bien... Il n'avait pas été aussi excité depuis très longtemps, malgré la qualité des services de sa favorite. Il prenait le sang et le corps de Cassandra régulièrement, parce qu'il devait satisfaire des besoins physiques, mais elle ne lui avait jamais fait ressentir ce qu'il ressentait à cet instant.

*****

Au début de ma lecture j'ai eu des difficultés à entrer l'histoire. Beaucoup trop de termes différents pour expliquer ce monde fantastique dont les définitions n'étaient pas toujours très claires. J'ai donc parfois du relire plusieurs fois certaines pages pour réussir à être en phase avec l'univers de l'auteur. Cependant, une fois dedans, l'histoire devient très agréable à lire et j'ai vraiment été séduite par les lieux et les personnages. Dans l'ensemble, c'est un roman simple et bien construit.

Je remercie Mélanie des Editions Harlequin pour ce SP. 

Dates de lecture : Du 08/09/15 au 12/09/15


Acheter sur Harlequin.fr
Plus d'avis sur Booknode
Suivre l'éditeur sur Facebook / Twitter
Suivre l'auteur sur Facebook

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Amazon.fr