jeudi 8 octobre 2015

L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes - Karine Lambert #78


Date de sortie : 07/05/14
Editions : Michel Lafon
250 pages



Résumé :


PRIX SAGA CAFE 2014 : MEILLEUR PREMIER ROMAN BELGE.
Les hommes sont omniprésents dans cet immeuble de femmes... dans leurs nostalgies, leurs blessures, leurs colères et leurs désirs enfouis. Cinq femmes d'âges et d'univers différents unies par un point commun fort : elles ne veulent plus entendre parler d'amour et ont inventé une autre manière de vivre... Jusqu'au jour où une nouvelle locataire vient bouleverser leur quotidien. Juliette est séduite par leur complicité, leur courage et leurs grains de folie. Mais elle, elle, n'a pas du tout renoncé ! Et elle le clame haut et fort. Va-t'elle faire vaciller les belles certitudes de ses voisines ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d'aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s'y sent bien.



La note et l'avis d'Audrey :





Guiseppina, Simone, Rosalie, Carla et la Reine vivent dans le même immeuble. Ces cinq femmes sont liées par un choix commun, puisqu'elles ont décidées de renoncer aux hommes... Lorsque Carla décide de s'envoler pour Bombay, elle trouve une nouvelle locataire pour occuper son appartement durant son absence.

C'est alors que Juliette va venir bouleverser la vie de ces femmes. Quand elle apprend la nouvelle, elle est sous le choc. Elle avait bien compris que chacune ne souhaitait plus la présence d'un homme dans leur vie, cependant elle n'imaginait pas qu'elles en avaient fait un règlement intérieur...

Le seul mâle de l'immeuble c'est Jean-Pierre, le chat. pas d'homme, vraiment? Juliette se demande où est-ce qu'elle a bien pu tomber, chez les nones? Ou bien ces femmes sont-elles folles? Parce que elle, n'a en aucun cas l'intention de renoncer à l'amour...

Extrait :

- Bonjour, je voudrais trois golden et une botte de carottes, sans les feuilles.
- Les golden c'est pas la saison, je vous mets des boskoop, ronchonne Monique. Les carottes se sont des nantaises, délicieuse avec des échalotes et des lentilles. Faudra bien les brosser. Je laisse les fanes, c'est bourré de vitamines. Et je vous mets un brocoli, vous m'en direz des nouvelles.
Juliette entend une voix chuchoter dans son dos.
- Vous venez d'arriver dans le quartier...
Elle se retourne. Un vieux monsieur en chaussons, le teint pâle et les joues roses, vêtu d'un pantalon de drap épais et d'un gilet sans manches sur une chemise à carreaux la dévisage, sa main gauche agrippée à un cabas à fleurs. 
Le seul homme qui me suit dans la rue a cent cinquante ans et des charentaises !
- Je vous ai vu sortir de l'immeuble...
- J'occupe l'appartement d'une amie qui est en voyage.
- Ah ! Vous aussi alors... vous faites partie de la secte !
C'est provisoire.
- Avant, y a longtemps, y avait des hommes. J'en vois plus jamais. Elles les ont peut-être tués !
Pas étonnant que ça jase.
- Pendant que vous faisiez vos courses, la camionnette de l'électricien est arrivée.
- On l'attendait.
- Et c'est une femme qui en est sortie ! Mais où va le monde ?

Juliette décide de rentrer. La petite table en fer forgé et ses chaises lui donnent envie de s'asseoir un moment dans la cour pour savourer la douceur de l'air. Elle retire ses chaussures. Aussitôt ses orteils s'ouvrent en éventail, retrouvant enfin la liberté. Pour son premier tour du quartier, elle a choisi des sandales qui ne conviennent pas aux rues pavées et aux escaliers. Elle a toutes sortes de chaussures mais le nec plus ultra, c'est la sandale fine au talons vertigineux. Ca fait de longues jambes, comme celles des actrices. Elle sait que ses pieds ne les supportent pas et ça la rend folle. Malgré tout quand elle a le trac, pour un rendez-vous important ou une occasion spéciale, c'est plus fort qu'elle, il faut qu'elle soit perchée. Elle a des tongs en plastique rose dans son sac. Quand elle n'en peut plus, elle sort les tongs.

*****
Un roman sympathique que j'ai trouvé très agréable à lire, tout en légèreté et en finesse. L'écriture est bien rythmée et la pointe d'humour de l'auteur m'a fait beaucoup sourire. La diversité des personnages tant dans leurs âges que dans leurs histoires fait qu'on arrive à s'identifier facilement à ces femmes, touchantes et émouvantes. Cependant, j'avoue être restée un peu sur ma faim. En effet, j'ai trouvé le livre assez court et je pense que les personnages auraient mérité d'être un peu plus développés. J'aurais aimé en lire plus sur la vie de ces femmes, il manque un petit quelque chose... C'est tout de même un très bon roman et une bien belle histoire que vous pouvez lire sans hésitation.

Dates de lecture : Du 30/09/15 au 04/10/15

Acheter sur Amazon.fr
Plus d'avis sur Booknode
Suivre l'éditeur sur Facebook / Twitter

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Amazon.fr